Bonnes et moins bonnes nouvelles sur le front des gaz de schiste!

Une excellente nouvelle pour commencer en provenance de Bulgarie que m’ a annoncée ma collègue bulgare Desi hier soir, où une énorme mobilisation locale, comme ici en France, a conduit au même résultat, malgré un gouvernement également à droite : l’interdiction de la fracturation hydraulique! Enfin, pour être tout  à fait exact, au vote d’une résolution interdisant l’utilisation de la fracturation hydraulique sur son territoire, préfigurant le vote d’une future loi. Et tout comme le gouvernement français avait retiré 3 permis d’exploration aux multinationales, dont le nôtre, le permis de Montélimar, à Total, le gouvernement bulgare vient d’en faire autant avec la compagnie américaine Chevron! Comme quoi la mobilisation citoyenne paye partout, quel que soit l’endroit et quel que soit le gouvernement en place eheheh… Prochaine cible : la Roumanie, et plus largement la construction d’un mouvement citoyen à l’échelle européenne contre les gaz et huiles de schiste et plus largement contre les hydrocarbures non conventionnels comme l’écrit mon collègue Romain des Amis de la Terre.

Une autre bonne nouvelle est la grande réussite ici en France hier du contre-colloque sur les gaz de schiste à Paris, qui était organisé par le collectif Ile-de-France en réaction à celui organisé par le gouvernement et les industriels le matin même et qui visait à contourner la loi actuelle. Plus de 200 personnes y ont participé avec des débats intéressants il paraît… preuve s’il en était besoin que la mobilisation continue!

Et il faut absolument que nous restions vigilantes car Total ne lâche pas le morceau et vient de déposer un recours administratif pour contrer l’abrogation de son permis d’exploration des gaz de schiste, le permis de Montélimar, qui concerne notre vallée!

D’autant que ce n’est pas seulement Total qui est en embuscade, prêt à profiter de la moindre faiblesse et d’un changement législatif, mais tous les investisseurs! J’écoutais la semaine dernière pour le boulot cette conférence des Nations Unies à New York qui réunissait les grands investisseurs institutionnels de ce monde sur la thématique des risques du changement climatique et opportunités d’investissement dans le secteur énergétique. Et il n’y avait pas l’ombre d’un doute dans l’esprit de Roelfien Kuijpers, de Deutsche Bank Asset Management, quand il a affirmé qu’il croyait plus que jamais aux gaz de schiste comme solution aux changements climatiques et qu’il comptait bien investir en masse dans ce secteur dans les années à venir…

Il faut donc garder la pression intacte et ne pas laisser le choix à nos élus de s’opposer à cette fuite en avant énergétique, sous peine de sanction électorale immédiate… le « rapport de force » citoyen!-)

Image : Collectif Var

Publicités

A propos Yann Louvel

Citoyen du monde
Cet article a été publié dans Gaz de schiste, Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s