Vive les débats sur l’énergie dans la vallée!

Trois excellents débats  sur l’énergie cette semaine dans la vallée, tous très intéressants et enrichissants! Sur trois thématiques complémentaires en plus : le nucléaire, les gaz de schiste et le pétrole! Ne consommant pratiquement pas de charbon, ce sont donc les trois plaies énergétiques dont nous devrons nous débarrasser à l’avenir dans la vallée et en France… qu’on le veuille ou non, mais le plus vite sera le mieux! Chacune de ces énergies atteindra en effet fatalement son pic à un moment ou un autre, avant de décliner inexorablement…

Les deux premiers débats ont eu lieu à Die dans le cadre des 10ème rencontres de l’écologie au quotidien qui continuent toujours ces jours-ci jusqu’au 12 février. C’était donc le nucléaire lundi soir pour commencer, après la projection d’un extrait du documentaire choc « RAS Nucléaire, rien à signaler« ; avec une très belle complémentarité entre les intervenantes avec l’aspect politique et une Michèle Rivasi, de retour de conférence de presse à Paris sur le rapport de la Cour des Comptes sur le coût du nucléaire, qui ne mâchait pas ses mots et a été très claire sur les impasses économiques du nucléaire, sur lesquelles je reviendrai prochainement  ; une solution possible de scénario énergétique alternatif pour se libérer des énergies fossiles et fissiles en un peu plus de deux décennies avec la présentation du scénario negaWatt (qui devrait être présenté à Crest dans les prochaines semaines, à suivre…) ; une autre alternative, très pratico-pratique celle-là, au nucléaire d’EDF avec Enercoop, pour changer de fournisseur d’électricité et se brancher sur les énergies renouvelables uniquement ; et enfin le combat direct contre le nucléaire avec le Réseau Sortir du nucléaire, et une belle mobilisation à venir avec la chaîne humaine de Lyon à Avignon le 11 mars prochain. J’ai beaucoup aimé l’analogie de Fred d’Enercoop avec les AMAP, Enercoop étant décentralisé avec une antenne Enercoop Rhône-Alpes qui tente de rapprocher les consommateurs d’électricité des producteurs. Je pourrai ainsi considérer que l’électricité que je consomme chez moi provient directement des projets d’énergie renouvelable de la vallée! Pas mal de choses à décliner en local donc, comme le soutien à ces projets d’énergie renouvelable, ou encore le scénario negaWatt qu’il serait bon d’adapter à la vallée, dans le cadre de Biovallée ou d’Etats géneraux de l’énergie comme ils en organisent en Ardèche.

Retour à Die pour une cinquième journée de suite et malgré les conditions climatiques mardi soir pour le débat sur les gaz de schiste, mais je n’avais pas le choix puisque j’y intervenais! Avec pour commencer un nouvel extrait de documentaire, « Gasland » évidemment, que je n’avais pas vu depuis longtemps, avant une petite présentation des gaz de schiste de Guillaume Vermorel, du collectif ardéchois Stop au gaz de schiste, toujours très actif, puis une façon originale de mener les échanges avec la salle puisque la centaine de personnes présentes se sont regroupés en petits groupes de 4 pour se mettre d’accord sur une question, questions qui ont été compilées avant de nous être posées à la tribune. Nous étions donc 4 à y répondre avec, outre Guillaume et moi-même pour les Amis de la Terre, Anne Dez de la FRAPNA Drôme et Alain Chabrolle du conseil régional Rhône-Alpes. Nous avons passé en revue les dernières nouvelles sur le sujet, du local au global, de l’historique et des actions du collectif Non au gaz de schiste Val de Drôme aux dernières nouvelles du Québec en passant par la Bulgarie et les Etats-Unis, sans oublier notre région Rhône-Alpes et la France!  Une chose est sûre : la lutte sera longue et il ne faut pas lâcher l’affaire et maintenir la pression au maximum! A commencer par la manif à St-Julien samedi prochain!

Un point commun à ces deux soirées-débat : ils devaient être tous les deux contradictoires, avec une personne de la centrale de Cruas pour le nucléaire et une autre de l’industrie des combustibles pour les gaz de schiste… mais elles ont toutes les deux fait faux bond, quelques jours avant pour le nucléaire et le soir même pour les gaz de schiste! Pas fort…

Et donc pour finir jeudi soir une projection-débat sur le pétrole, à Crest cette fois, premier événement public du tout nouveau collectif Transition Val de Drôme qui a projeté le documentaire « L’épopée de l’or noir : le début de la fin » à l’Eden, cinquième épisode d’une série de six, suivi d’un passionnant débat entre les personnes présentes. Où l’on retrouvait les adeptes de la technologie qui nous sauvera, ceux de l’action individuelle qui seule pourrait changer les choses, ceux qui ne veulent rien faire tant qu’on ne s’attaquera pas aux riches, « riches » qui restent d’ailleurs à définir, le rôle que peut jouer la politique là-dedans… sans parler des questions énergétiques stricto-sensu. Autant de sujets sur lesquels on aurait pu passé la soirée pour chacun d’entre eux comme indiqué dans ce compte-rendu de la soirée… Très prometteur pour une première! Vivement les prochains débats!

Images : Sites de la chaîne humaine, du collectif Non au gaz de schiste Haute-Savoie, des Alternatifs 26-07

Publicités

A propos Yann Louvel

Citoyen du monde
Cet article a été publié dans Gaz de schiste, Non classé, Nucléaire, Transition. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s