Non au puçage des animaux!

Excellent article et interview de Sébastien Pelurson dans le Crestois de cette semaine, qui a su retenir en titre l’essentiel de son témoignage : « On ne veut pas être dépossédés de nos élevages ».

Après le soutien aux deux agriculteurs de la Confédération paysanne le 26 janvier dernier devant le tribunal de Valence, une nouvelle manifestation avait lieu ce vendredi devant la Chambre d’Agriculture de la Drôme cette fois, à l’initiative du collectif des éleveurs drômois, contre le bouclage électronique obligatoire. Enfin, « dans » la Chambre d’Agriculture plutôt que « devant » comme en témoigne cette photo du Dauphiné Libéré.

On en revient encore une fois à ce sujet au type d’agriculture que nous voulons pour notre société, entre une agriculture industrielle destinée à l’exportation ou une agriculture paysanne, à échelle humaine. Comme le dit Sébastien Pelurson dans le Crestois, « Il est clair que la mise en place de ces boucles électroniques correspond à une vision industrielle de l’élevage. Ce n’est pas la nôtre. »

On trouve plus d’informations à ce sujet dans la dernière édition de « La Mauvaise Herbe », le Journal de la Confédération Paysanne de la Drôme, très instructif! A la lecture des témoignages de paysans refusant ce puçage, on se souvient de l’adage du « bon sens paysan », tellement ce refus paraît évident et naturel. Et on a la rage de constater que l’administration n’a que ça à faire de venir leur faire perdre leur temps à leur imposer de telles aberrations…

Bureaucratisation, standardisation, uniformisation, imposition de normes issues des problèmes créés par l’agriculture productiviste industrielle elle-même… On est en plein dans la dépossession et la mise en place de la dépendance organisée de la mégamachine qui s’emballe complètement! Comme l’écrit la mauvaise herbe, « Avant qu’il ne soit trop tard, refusons le contrôle social! » et apportons notre soutien à ces paysans entrés en résistance! Et favorisons les circuits courts de l’agriculture biologique plutôt que la grande distribution pour déconstruire le système par sa base tant qu’à faire…

Impossible pour finir de ne pas mentionner sur ce thème du puçage et de la défense des libertés individuelles le collectif « Pièces et Main d’Oeuvre » de Grenoble, aux études poussées et très intéressantes particulièrement sur les nanotechnologies.

Image : Blog de Chris Perrot

Publicités

A propos Yann Louvel

Citoyen du monde
Cet article a été publié dans Agriculture. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s