Evolution du Monde sur les questions énergétiques : peut mieux faire!

Je n’ai pas été le seul à réagir à l’éditorial du Monde titré « Le pétrole flambe, le gaz de schiste attend« , on dirait, puisqu’il y a eu suffisamment de réactions pour que le médiateur du Monde en fasse le sujet de sa dernière chronique le week-end dernier, intitulée « De l’eau dans le gaz« . J’ai d’ailleurs eu le bonheur d’y retrouver un extrait du commentaire que j’avais envoyé à la rédaction du Monde, comme quoi ça sert à quelque chose!-)

J’ai aussi eu le bonheur d’y constater que nous sommes nombreux à évoluer sur ces problématiques énergétiques, aux quatre coins de la France et au-delà, certainement stimulés par les gaz de schiste et Fukushima, et que nous avançons certainement plus vite que la direction du Monde! Le commentaire d’Anne Frémaux de Nuremberg, en Allemagne : « J’ai l’impression, en vous lisant, de lire un vieux « journal à papas » (ou à tontons), incapable de comprendre les lignes qui bougent et l’aspiration des peuples à une autre histoire. Soyez un peu plus courageux et un peu plus audacieux ! » rejoint tout à fait ce que je décrivais comme des « hommes préhistoriques » la semaine dernière. De même, le message d’Odile Tessier, à Vincennes, sur la réponse à apporter à la question de fond : « En réfléchissant sur son mode de vie, par exemple. En faisant d’autres choix. Bien sûr, c’est plus difficile. C’est aussi plus courageux. Ne serait-ce pas plutôt cela, « la troisième voie de long terme » évoquée par votre éditorial ? » reprend lui aussi très bien le reste de mon commentaire qui n’a pas été repris! Tout comme celui de Rémi Sabonnadière de Grenoble : « Avant de poser la question : « On remplace le pétrole par quoi ? », n’est-il pas plus pertinent de se demander aujourd’hui « comment moins consommer de pétrole ? » qui exprime ce qui m' »échappait » la semaine dernière. Ça fait donc très plaisir de lire tous ces commentaires qui vont dans le même sens!

Ce n’est malheureusement pas le sens de la direction du Monde qui après nous avoir gratifié de cet éditorial a doublé la mise juste après avec l’éditorial « Nucléaire : rien ne sera plus comme avant » à l’occasion de l’anniversaire de Fukushima. Un éditorial de bonne facture si ce n’était sa chute et son questionnement au-delà du nucléaire : « Vers quel modèle se diriger, puisqu’il faut à tout prix réduire la part des énergies fossiles, qui chaque jour réchauffent un peu plus notre planète qui n’en peut plus ?« . Le triptyque de negaWatt « sobriété/efficacité/renouvelables », ça leur dit quelque chose? Il n’est certes pas trop médiatisé mais il ne l’a jamais autant été depuis Fukushima avec des articles dans les grands journaux (encore dans le Canard enchaîné cette semaine) et des présentations un peu partout en France (dont une ici même) qui devraient permettre de le faire mieux connaître…

Alors que les premiers signes de la crise énergétique se font de plus en plus ressentir, ici comme ailleurs, il serait temps que nos élites accélèrent leur prise de conscience et leur réflexion pour rejoindre le mouvement citoyen et mettre en place toutes ces solutions connues. Mais pour cela, il faut changer de ligne. La dissonance cognitive, ça vous dit quelque chose?-)

Publicités

A propos Yann Louvel

Citoyen du monde
Cet article a été publié dans Gaz de schiste, Le Monde, Non classé, Nucléaire, Transition. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s