Retour sur le discours de Fillon à Crest vendredi dernier

En ce dernier jour de campagne, passons de la théorie à la pratique en analysant quelques passages du discours de François Fillon ici à Crest auquel j’ai assisté il y a une semaine.

Mais avant cela, cette petite perle d’Hervé Mariton dans son discours introductif : « Il faut toujours écouter ce que disent les autres, c’est la démocratie ». Les membres de l’opposition municipale qui se sont fait censurés il y a quelques mois apprécieront…

Et une autre de Patrick Labaune qui a voulu faire son malin en faisant semblant de défendre les Verts face au Parti Socialiste sur le contenu de leur accord électoral, et qui s’est fourvoyé en affirmant que le programme de Hollande différait de cet accord sur la question de la régularisation des sans-papiers. J’ai vérifié et je ne vois aucune incompatibilité entre les deux textes. Et un mensonge, un!

Mais pour en venir à François Fillon donc, voici quelques erreurs et inexactitudes qui m’ont plus frappées que les autres, car il devait y en avoir bien d’autres… :

*Une critique des « faux emplois-jeunes qui débouchent sur une impasse », alors que le bilan de ce dispositif est plutôt positif de ce que j’ai pu en lire, et que les jeunes en question estiment avoir acquis des compétences professionnelles.

*Un passage assez extraordinaire de défense de l’intransigeance de Nicolas Sarkozy sur les retraites, sur le thème du « il est totalement anormal qu’un président élu par la majorité des Français sur un programme ait à céder à la rue, à quelques milliers de manifestants ». L’exemple est particulièrement bien choisi quand on a été marqué par cette vidéo, de notoriété publique après le conflit sur les retraites de 2010. La déclaration de Nicolas Sarkozy est tellement claire et exceptionnelle que ça donne envie de l’écrire :

« Je dis que je ne le ferai pas (la réforme des retraites). Pour un certain nombre de raisons et la première c’est que je n’en ai pas parlé pendant ma campagne présidentielle. Ce n’est pas un engagement que j’ai pris devant les Français. Je n’ai donc pas de mandat pour faire cela. Et ça compte vous savez pour moi. »

On sait ce qu’il en est advenu…

*Un grand classique sur le nucléaire : « l’électricité française 40% moins cher qu’ailleurs en Europe » > FAUX! Environ 25% d’après les dernières statistiques Eurostat. Et encore, pour la partie émergée de l’iceberg et sans tenir compte donc des mauvaises surprises qui nous attendent ces prochaines années, EDF réclamant d’ores et déjà une augmentation de 30% des tarifs de l’électricité d’ici 2016! D’autres explications ici et .

*Une citation un peu hasardeuse sur le TGV qui ferait de la France le leader du ferroviaire dans le monde, ce qui est loin d’être vrai

*Un beau lapsus sur la mesure phare de François Hollande sur la tranche d’imposition à 75% pour les revenus supérieurs à 1 million d’euros par an quand François Fillon s’est emporté avec un joyeux « On est assez peu nombreux à plus d’un million d’euros » en s’incluant, avant de se corriger par « il n’y en a pas dans cette salle » eheheh.

*Mais le meilleur est pour la fin concernant l’une des deux anecdotes de la conduite du pouvoir, un témoignage exceptionnel de ses hautes responsabilités qu’il a bien voulu livré à ses ouailles pour démontrer que Sarkozy n’est pas celui qu’on croit : il s’agissait du rôle supposé crucial de Nicolas Sarkozy à un sommet européen qui aurait convaincu ses petits camarades de réagir immédiatement et fortement à la faillite de la banque américaine Lehman Brothers qui allait être annoncée le lendemain et dont personne n’était encore au courant… RATE! Encore un beau mensonge puisque j’imagine que François Fillon parlait du sommet européen du 4 octobre 2008 convoqué par l’Elysée et qui déboucha sur une déclaration des 27 chefs d’Etat et de gouvernement européens sur la stabilité du système financier, mais manque de chance celui-ci est intervenu près de 3 semaines après la faillite en question de Lehman Brothers, le 15 septembre 2008. Dommage donc pour la dramaturgie du sauveur anticipateur…

Que les politiques nous prennent pour des cons dans les médias, ça on a malheureusement l’habitude comme je le disais hier. Mais qu’ils prennent leurs propres électeurs pour des cons en meeting, sans caméras, pour tenter d’épater la galerie, ça c’est plus original!-)

En tout cas il était grand temps de se manifester pour la campagne présidentielle pour l’UMP au niveau local, tout comme d’ailleurs pour le PS et le MoDem qui ont aussi organisé des réunions publiques à Crest ces derniers jours, juste avant le premier tour! Seul le Front de gauche avait anticipé en en organisant plusieurs depuis l’automne dernier, comme je le regrettais déjà il y a quelques semaines. En attendant les législatives…

Publicités

A propos Yann Louvel

Citoyen du monde
Cet article a été publié dans Factchecking, Hervé Mariton, Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s