Cumulisme : aidons nos élus locaux à s’en sortir!

Magnifique et salutaire initiative lancée ce soir par le collectif Participe Futur : le site Cumul Info Service qui révèle l’addiction au cumul des mandats dans notre pays!

Un mal qui ravage nos villes et nos campagnes et fait de nombreuses victimes : 339 députés sur 577 pour notre seule Assemblée Nationale, soit un taux de 60%, une véritable hécatombe! Certains malades sont d’ailleurs atteints depuis de longues années voire de longues décennies et auront beaucoup de mal à se sevrer, à n’en point douter! C’est pourtant le défi que lance ce site : une méthode infaillible pour rompre avec le cumulisme en 90 jours, comme pour le tabac!

Mais 90 jours, ça passe vite! C’est pour cela que nos élus locaux vont avoir besoin de notre aide. Pas besoin d’aller bien loin en effet pour trouver nos premiers malades. Pensons d’abord naturellement à notre député-maire, qui s’est donné tant de mal ces derniers mois pour ne pas cumuler et trouver un autre candidat UMP parmi les 100 000 inscrits de notre circonscription (et plus de 24 000 à voter UMP au premier tour des législatives). Mais non, rien à faire, malgré tous ses efforts, seul au monde, il a été obligé de rempiler pour 5 ans après déjà 15 ans de dur labeur sur les bancs de l’Assemblée. Je crains donc qu’Hervé Mariton ne reste malheureusement insensible aux trois premières boîtes de patch « Cumulo Pills »  proposées par Cumul Info Service, et qu’il ait besoin de bénéficier d’un accompagnement personnalisé…

Pensons également à Didier Guillaume, notre sénateur-président du Conseil général de la Drôme. Sa récente promotion à la première vice-présidence du Sénat n’a semble-t-il pas été suffisante pour le faire décrocher de son mandat local. Lui aussi aura besoin de quelques patchs et de beaucoup d’encouragements pour arrêter le cumul des mandats. D’autant plus qu’il n’a même pas encore fait la première chose à faire quand on veut vraiment arrêter, comme l’explique le site : choisir une date et s’y tenir!

Contrairement à sa collègue, Nathalie Nieson, maire de Bourg de Péage et fraîchement élue députée dans la 4ème circonscription de la Drôme, qui fait partie des heureux élus sur la voie de la rédemption qui ont signé un texte d’engagement sans ambiguïté. Elle s’est en effet engagée comme 179 de ses collègues socialistes à renoncer à son mandat d’exécutif local avant le 30 septembre 2012! Elle est donc la seule à pouvoir bénéficier d’une petite carte d’encouragement que je vous invite à lui envoyer grâce à Cumul Info Service : c’est facile, rapide et entièrement gratuit!

Souhaitons donc le meilleur à nos élus locaux (dont j’ai indiqué les cumulards sur cette page) et aidons-les à arrêter le cumulisme en leur envoyant régulièrement des conseils personnalisés, pour qu’eux aussi puisse un jour témoigner comme Jean-Claude G., 23 ans de cumul et le sentiment du devoir accompli :  » Je pense aussi aux jeunes élus : je ne veux pas qu’ils commencent à cumuler et deviennent dépendants comme moi je l’ai été.  Or comment les aider à ne pas commencer si moi-même je cumule ? Bref, je suis très content de cette décision.  J’avais souvent tenté d’arrêter de cumuler,  mais à chaque fois je me faisais avoir  et je me représentais. Aujourd’hui, grâce à Cumul-Info-Service,  j’ai le sentiment qu’on part, tous ensemble, sur la bonne voie. » 

Publicités

A propos Yann Louvel

Citoyen du monde
Cet article a été publié dans Cumulisme, Hervé Mariton, Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s