75% de décence

La lecture de la presse nationale et internationale la même journée réserve toujours bien des surprises, comme celle de lundi dernier par exemple. Les motifs de satisfaction du nouveau gouvernement/nouvelle majorité se faisant plutôt rares, avec encore des remises en cause sur les gaz de schiste ou le renoncement à la transparence des frais de représentation des députés (ou comment perdre toute crédibilité en début de législature, un véritable scandale!), ne boudons pas notre plaisir de découvrir la une du Figaro qui nous apprend qu’à cause de la taxe à 75%, « L’exil des cadres dirigeants a déjà commencé ». Enfin une bonne nouvelle!

Le ton adopté et les faits rapportés sont à mourir de rire et rappellent les grands moments de la campagne présidentielle, quand le Figaro ne faisait pas dans la dentelle… C’est le banquier d’affaires Philippe Villin (pas une blague) qui sert d’expert et nous assène que la France est au bord de la catastrophe! C’est ce qui s’appelle de la propagande, pas très fine celle-là, car personne n’ignore plus après la dernière campagne électorale que les riches savent parfaitement manier l’optimisation fiscale, et s’éviter une majeure partie de la douloureuse du fisc! C’est tellement vrai que, comme j’en avais déjà parlé sur ce blog, notre système fiscal est régressif surtout à l’intérieur des 1% les plus riches (nous sommes les 99%, ça vous rappelle quelque chose?), ce qui fait qu’en considérant l’ensemble des prélèvements obligatoires, les millionnaires paient proportionnellement moins d’impôts (un peu plus de 30%) que les smicards (un peu plus de 40%)! Oui, vous avez bien lu!

Pas sûr donc que la taxe à 75% réussira à faire payer aux ultra riches plus d’impôts que les smicards, car notre système est ainsi fait qu’avec toutes les niches et autres injustices fiscales qui ont été lentement mais sûrement créés ces dernières décennies, même un impôt totalement confiscatoire pour les plus riches n’est pas garanti de les amener à débourser plus de la moitié de leurs revenus pour les besoins de la collectivité… L’éditorial du Figaro de lundi, « 75% d’inconscience », est donc particulièrement croustillant quand il annonce que les plus riches « font leurs comptes et réalisent qu’ajoutée à la CSG, à la CRDS et à l’ISF, cette taxe à 75% conduira à une fiscalité frôlant les 100%. » Attention : BOUH! Amnésie, quand tu nous tiens…

Ou quand il utilise l’expression « foudre fiscale » dans cet article. Pauvres riches pour qui « la taxe à 75% est vécue comme une injustice »! Peut-être ont-ils perdu les coordonnées de leur conseiller fiscal au soir du 6 mai dernier? Qui ne versera pas une larme à cette complainte saisissante : « Si la loi passe, on sera payé un million d’euros, et pas plus »! Comme le révèle un patron, « C’est une catastrophe nationale, un suicide collectif »! D’autant plus quand on apprend dans l’article juste en dessous que des exceptions sont déjà prévues pour les artistes, les auteurs, les chercheurs, les sportifs et les entrepreneurs vendant leur société. D’où cette inquiétude bien légitime : « Mais ces exceptions suffiront-elles à rendre la taxe inoffensive? Sans doute pas, si elles ne sont pas étendues à d’autres cas »!!!

Mais la palme revient à ce bon vieux Philippe Villin, dans le Figaro, dont l’entretien est tellement éloquent qu’il se passe de commentaire. Petit florilège : « Nos dirigeants politiques veulent bouffer du patron », « Les gens visés par la mesure des 75% en ont déduit que son véritable propos (au ministre du budget) était de leur « faire la peau » définitivement. », ou il évoque encore « la révocation de l’édit de Nantes ».

Ce dernier aura pu se consoler en lisant le Financial Times qui nous apprend que le flot d’argent vers les centres financiers »offshore », au premier rang desquels les paradis fiscaux, continue d’augmenter malgré les timides tentatives de régulation ou les récents accords entre Etats. Une destination toute trouvée pour l’épargne que ces « citoyens du monde » n’auront pas pu placer dans les niches fiscales…

Le drame, c’est que tout cela est bel et bien réel et non pas issu d’une fiction. L’oligarchie mondiale, et la notre en France, a totalement perdu le sens des réalités et « le bon sens commun ». Ces « citoyens du monde » qui ont réussi à planter royalement l’économie mondiale comme jamais sont désormais prêts à changer de nationalité pour éviter d’être payé « seulement 1 million d’euros ». Et ils n’hésite pas à faire du chantage à l’exil fiscal pour obtenir des dérogations pour payer moins d’impôts que les pauvres (proportionnellement).  Le plus bel appel qui soit à la révolte et à l’imposition du revenu maximum autorisé, mesure défendue par  le collectif Sauvons les riches depuis ses débuts! Et par de plus en plus de formations politiques… Pour revenir à une certaine décence, qui ne rémunère pas des financiers qui nous mènent à la faillite plusieurs fois plus qu’un chirurgien ou que le président de la République (ont-ils beaucoup plus de responsabilités que ces derniers?).

On ne peut donc qu’encourager tous ces « talents » à prendre le chemin de l’exil pour donner une chance à la France d’échapper à la prochaine crise économique : Que se vayan todos!

Image : Site de Killa News

Publicités

A propos Yann Louvel

Citoyen du monde
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s