Bel article sur la Biovallée dans Libération

Belle double page sur notre Biovallée avant-hier en avant-dernières pages de Libération, avec de très belles photos de Vachère-en-Quint et des Amanins.  Laure Noualhat a bien su capter l’esprit de la vallée et de ses habitantEs je trouve!

Notamment le foisonnement historique d’initiatives alternatives et la mise en relation de celles-ci. Ainsi que l’importance de la présence de l’esprit de résistance et de la solidarité, et pas seulement d’écologie. Il y manque juste un élément tout aussi important si ce n’est plus : la culture! Et la présence de nombreuses structures et intermittentEs du spectacle dans la vallée, comme le Transe Express et sa base des arts de la rue à Eurre, mais aussi beaucoup d’autres, qui contribuent à notre grande qualité de vie tout au long de l’année. C’est l’élément du « développement durable » dont on parle le moins et pourtant un des plus importants à mon sens.

Pas de mention non plus du petit trou au milieu de la Biovallée : Crest! La seule commune de la vallée à ne pas participer à cette belle aventure grâce à notre député-maire qui préfère arroser sa commune avec sa réserve parlementaire pour de la voirie plutôt que de permettre à ses administréEs de bénéficier d’aides pour économiser l’eau et l’énergie, rénover leur habitat ou passer en agriculture biologique ; ce qui est suffisamment rare et stupide pour être souligné. Il va par exemple m’en coûter 40 euros supplémentaires pour participer aux 2èmes rencontres nationales « Energie et territoires ruraux, vers des territoires à énergie positive » dans un mois à l’Eco-site d’Eurre, à 5kms de Crest, contrairement à un habitant de Livron ou de Valdrôme, juste à cause de cette idiotie.

Journées qui s’annoncent au passage passionnantes et dont nous aurons bien besoin car comme je l’indique à la fin de l’article de Libération, on a du boulot sur les deux principales vulnérabilités de notre territoire : les transports et l’habitat! Car la hausse des prix des ressources fossiles n’est pas pour 2040 mais pour demain! Les jours sont donc comptés pour mettre en place toutes les alternatives possibles à la voiture individuelle, comme l’auto-partage individuel, ou collectif avec Cité Lib, en attendant de faire rouler nos véhicules avec du biogaz local de la vallée (et pas du gaz de schiste!), et pour isoler tous les logements de la Biovallée et modifier leurs sources d’approvisionnement pour du renouvelable… Y’a du boulot et quelque chose me dit que cela nécessitera un changement aussi social qu’environnemental, si ce n’est plus, changement pour lequel nous sommes bien placés!-)

Image : Blog de Biovallée.

Publicités

A propos Yann Louvel

Citoyen du monde
Cet article a été publié dans Biovallée, Hervé Mariton, Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s