Honte au gouvernement Ayrault pour les expulsions de Notre-Dame-des-Landes!

La honte totale de voir ça sous un gouvernement soi-disant « de gauche »! Surtout que ce n’est pas la première fois depuis son élection en mai dernier, après les lacrymos et les matraques le 21 juin, déjà à Notre-Dame-des-Landes, et les tirs tendus de grenades le 24 juin ayant entraînés des blessés graves dans le Cotentin.

Il ne s’agit pas non plus de la première reculade du gouvernement Ayrault et de la nouvelle majorité sur les questions environnementales après l’accélération de l’exploitation de la mine d’uranium d’Imouraren au Niger, l’éviction de Nicole Bricq du ministère de l’écologie pour son opposition aux forages en Guyane, la décision de construction d’un nouveau réacteur à neutrons rapides, la position rétrograde de la France sur la réforme de la PAC, comme sur la pêche profonde d’ailleurs, le renoncement à l’objectif de réduction des pesticides, l’étouffement de la commission d’enquête sur ces mêmes pesticides, et enfin les derniers reculs sur la taxe sur les transactions financières, sur la fiscalité écologique et sur les agrocarburants.  J’avais déjà commencé la liste en juin et on ne peut pas dire qu’elle se soit améliorée depuis malgré certaines annonces à la conférence environnementale qui restent pour le moment… des annonces!

Le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes représente quant à lui LE symbole par excellence pour savoir si les socialistes ont intégré l’environnement et la finitude des ressources à leur logiciel. Pour celles et ceux qui en doutaient encore, nous avons la réponse et elle est éloquente! Comme l’indique ironiquement le site reporterre, « la transition écologique a commencé le 16 octobre à Notre-Dame-des-Landes« .

L’argumentaire contre le projet, que j’ai déjà entendu à plusieurs reprises dans différents événements publics dont encore tout près d’ici à la rentrée de la Conf’ le mois dernier, est implacable et devrait avoir mis fin à ce projet depuis bien longtemps. La lutte des citoyens et citoyennes du coin et de celles et ceux qui les ont rejoint sur le terrain est exemplaire et s’inscrit dans la durée. Notre-Dame-des-Landes, c’est le nouveau Larzac! Avec cette petite différence qu’au lieu de résoudre définitivement le problème, l’élection d’un gouvernement socialiste aura cette fois amenée avec elle les expulsions par la force, 30 ans après la décision finale de Mitterrand pour le Larzac!

Belle ironie de l’histoire qui démontre à quel point les problématiques auxquelles nous faisons face aujourd’hui transcendent les partis et que l’opposition se fait plutôt désormais entre productivistes et anti-productivistes. La crise actuelle des finances publiques offre pourtant une occasion en or à Jean-Marc Ayrault de renoncer à ce projet sans perdre la face et de le justifier par une gestion rigoureuse des deniers publics, à défaut de reconnaître ses torts sur le reste… Mais il faut croire que c’est plutôt une question d’ego et qu’il en a fait une affaire personnelle échappant à toute rationalité! Mais on est rarement gagnant à ce petit jeu…

En attendant, suivez les dernières infos de la ZAD, la Zone à Défendre, et soutenons les résistant(e)s locaux à ce qui est désormais une occupation militaire!

Image : Blog du collectif de lutte contre l’aéroport de Notre Dame des Landes

Publicités

A propos Yann Louvel

Citoyen du monde
Cet article a été publié dans Non classé, Notre-Dame-des-Landes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s