Hervé Mariton nous fout la honte!

C’est la fête à Hervé Mariton cette semaine! Troll mercredi sur Rue89, roi mage vendredi dans le Crestois, que sera-t-il lundi? Le suspens est insoutenable!-)

Mariton le trollMariton roi mage

Je sentais bien qu’avec ses pitreries cela finirait par nous retomber dessus, bingo! Le journaliste de Rue89 nous rend hommage dès la première phrase de son article : « Il faut remercier les électeurs de la troisième circonscription de la Drôme : grâce à eux, Hervé Mariton est toujours député. » avant de dresser un portrait au vitriol de notre demi-député demi-maire en n’y allant pas avec le dos de la cuillère : « insupportable à souhait », « castrat enroué », « tête d’oiseau déplumé », « petit prof condescendant », « gratuitement odieux », « champion du mauvais goût », « exorciste », Hervé Mariton en prend pour son grade… et montre admirablement l’exemple à notre jeunesse de la meilleure façon de se comporter en société. Pour se hisser à la hauteur de cet homme d’Etat, faudra-t-il donc à notre tour lui hurler dessus pendant ses discours ici à Crest, l’interrompre en permanence en mitraillant des « C’est faux! » ou des « On comprend rien ! Est-ce qu’on peut avoir un interprète ? » aussi odieux que méprisants, comme lui-même le pratique dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale? On aimerait entendre parler de la Drôme pour des choses un peu plus réjouissantes…

On peut cependant éclairer la lanterne du journaliste de Rue89 sur les raisons de cette réélection : le cumul des mandats dans le temps! Cela fait plus de 20 ans qu’Hervé Mariton « laboure » sa circonscription (avec un trou de 5 ans) en long en large et en travers, et qu’il fait parallèlement « don de son corps » à la presse nationale. Il peut donc voter n’importe quoi, dire n’importe quoi, même les pires inepties, dans une circonscription plutôt « moyenne » qui ne penche ni énormément à droite, ni énormément à gauche, il est à peu près sûr d’être réélu à l’élection suivante… même dans une conjoncture difficile comme le passage de la vague rose de juin dernier, où il s’est payé de luxe d’être réélu avec plus de 1000 voix d’avance sur son adversaire socialiste, excusez du peu! On voit d’ailleurs bien la différence et les effets du temps avec l’élection législatives de 1997 où il n’avait « que » 5 ans de labour derrière lui, et où il avait perdu avec cette même différence de 1000 voix lors de la vague rose de Lionel Jospin!

C’est comme cela que se créent les baronnies et les fiefs électoraux dans notre pays qui ressemble à ce niveau au Moyen-Age! Il fallait les voir tous nos députés et sénateurs de Drôme-Ardèche dans le Dauphiné Libéré du 21 janvier dernier être obligés d’exprimer « ce qu’ils et elles pensaient » du cumul des mandats en réaction à la réforme proposée par François Hollande. A l’exception notable du député ardéchois Pascal Terrasse, qui vient de démissionner de la présidence du Conseil général de l’Ardèche et plaide pour le vote de la loi avant 2014 au risque de « trahir les Français » , on aurait dit qu’ils s’étaient tous préparés ensemble en conférence téléphonique pour savoir quoi répondre : le cumul permet de « rester en contact avec le terrain », « de ne pas être un élu hors sol », « d’avoir les mains dans le cambouis localement », « de prendre le pouls de la population ». Quel bel unanimisme sur la « complémentarité » de ces fonctions électives locale et nationale! A cette lecture, on comprend mieux pourquoi la France est le phare de la civilisation car tous les parlementaires des pays étrangers le sont donc, eux, « hors sol » et « détachés des réalités » puisque le cumul est une spécialité franco-française. Ces derniers doivent nous prendre pour des gueux en entendant le 1er vice-président de la chambre haute de notre Parlement, sénateur et président du conseil général d’un département de 500 000 habitants comme Didier Guillaume appeler au refus « de stigmatiser les élus », ou un député-maire mais aussi délégué général au Projet du principal parti d’opposition (et maintenant troll et roi mage!-) comme Hervé Mariton que « le cumul, c’est une bêtise! ».

Tous ces témoignages illustrent à merveille la tribune anonyme de 4 assistants et 2 administrateurs parlementaires dans Libération en novembre dernier intitulée « La semaine bâclée du cumulard » sur l’impéritie et la veulerie de nos parlementaires, trop occupés à « faire avancer leurs dossiers locaux » en tant que « super-boss territorial » au lieu de remplir convenablement leur mandat national et les nombreuses fonctions qui vont avec. Comme ils le disent si bien, « Si un système aussi grossier que le cumul des mandats a encore autant de zélateurs de bonne foi, c’est probablement pour cette réalité (mal) cachée : en France, pour que quelque chose se décide, il faut que «le boss» soit là, et tout ce qui se passe en son absence ne compte pas« . Et de dénoncer « «la république des boss» : tant pis si les textes de loi sont mauvais, si le gouvernement n’est pas contrôlé, l’essentiel c’est d’embarquer les boss dans le bateau, de lier les têtes qui dépassent. C’est cette réalité affligeante que nous enseigne la bonne foi des cumulards : le travail est mal fait, on s’en plaint, mais nous n’aurions pas d’autre choix.« 

Mais comme on dit, « on a les élus (et la démocratie) qu’on mérite! »…

Publicités

A propos Yann Louvel

Citoyen du monde
Cet article a été publié dans Cumulisme, Hervé Mariton. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Hervé Mariton nous fout la honte!

  1. Lionel dit :

    Décidément bien content de ne pas habiter Crest ! En plus, lui ou l’un de sa cour, et faute d’opposition, sont bien partis pour être rempiler en 2014. A quand une équipe d’opposition solide et démocrate à Crest avec une femme a sa tête ? (c’est juste une question ! )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s