Vive Mediapart!

Après y avoir souvent pensé sans être jamais passé à l’acte, je viens enfin de m’abonner à Mediapart, et je ne suis pas déçu du voyage!

L’affaire Cahuzac et la venue d’Edwy Plenel aux Amanins, lors d’une rencontre avec Pierre Rahbi il y a quelques semaines (qui a aussi inspiré cette belle réflexion d’Alice Médigue sur les mass média), m’ont servi de déclic pour franchir le pas et découvrir l’univers de Mediapart.

A commencer par sa génèse et ses valeurs en lisant le dernier livre d’Edwy Plenel, « Le droit de savoir« , sur la mission démocratique du journalisme et son histoire : passionnant! Il a bien atteint son but en me convainquant effectivement que « la liberté de la presse, loin d’être un privilège des journalistes, est un droit des citoyens ». Or le paysage médiatique national actuel n’est plus que l’ombre de lui-même et doit faire se retourner dans leurs tombes les rédacteurs du programme du Conseil National de la Résistance, qui défendaient « la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l’égard de l’Etat, des puissances d’argent et des influences étrangères ».  Entre la concentration économique des médias français privés, concentrés dans une poignée de grands empires industriels,  et la nomination des présidents de France Télévisions et Radio France par le chef de l’Etat depuis 2008 et l’annonce de Nicolas Sarkozy, la période actuelle est sombre.

le-droit-de-savoir

L’indépendance de Mediapart de ces grands groupes et du pouvoir politique est donc précieuse, mais ce qui m’intéresse encore plus est la volonté de cette rédaction d’enquêter sur les affaires politico-économico-financières. Comme le reconnait bien volontier Benoît Collombat de France Inter dans cette émission passionnante d’Arrêt sur images sur le déroulement de l’affaire Cahuzac, le journalisme d’investigation est sinistré en France et Mediapart se démarque largement des autres médias en laissant ses journalistes mener des enquêtes au long cours de plusieurs mois sur ces dossiers. Qui peuvent déboucher sur des bombes comme celle de l’affaire Cahuzac, après une enquête de quatre mois menée par Fabrice Arfi. Ou pas. Et il  y a de quoi faire malheureusement vu le degré de collusion de nos dirigeants publics et privés, comme le prouvent les multiples affaires passées, en cours… et à venir!

Un autre aspect original de Mediapart réside dans sa volonté de « sortir du flux de l’immédiateté » avec 3 éditions par jour à 9h, 13h et 19h et rien entre. Ca change aussi!

En plus du journalisme d’investigation, l’intérêt particulier de Mediapart se trouve également dans son caractère participatif, son « club » qui comprend des centaines de blogs d’abonnées et d’éditions collectives. Une infrastructure en ligne qui s’accompagne d’une volonté réelle de la rédaction d’échanger avec ses lecteurs  et de tenir compte de leur avis dans la vie du journal, le choix des sujets, bien au-delà du traditionnel courrier des lecteurs. C’est plutôt rare et même à ma connaissance unique en France!

Pour en savoir plus sur Mediapart, je vous conseille cette petite visite guidée.

Mediapart, l’info part de là….. par Mediapart

Mediapart

Pour finir, impossible de ne pas mentionner l’accent mis sur les paradis fiscaux par Edwy Plenel ces derniers mois, qui a bien saisi l’ampleur du scandale. Je recommande particulièrement son éloquente tribune de septembre dernier « Combattre la mafia de l’évasion fiscale« , où tout est admirablement dit. Sa tribune de samedi dernier, « L’heure de vérité« , est également remarquable et reflète très bien ce que je pense de la période que nous traversons actuellement. A lire et relire!

Publicités

A propos Yann Louvel

Citoyen du monde
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s