Transition énergétique : du local au global, la même histoire

Il se passe pas mal de choses en ce moment sur l’énergie, même si ça ne transparaît pas particulièrement dans les médias nationaux. Car si vous ne le saviez pas encore, nous sommes censés être en plein débat national sur la transition énergétique. Un débat qui me laisse plus que dubitatif (voir plus loin), mais dont se sont emparés à raison plusieurs collectifs et associations de notre Biovallée pour accélérer la dynamique citoyenne locale sur cette thématique. Six rencontres ont été organisées, dont celle du 14 mai dernier à Mirabel-et-Blacons à laquelle j’ai pu participé, et dont voici la belle affiche ci-dessous.  L’événement n’a pas déplacé les foules mais a été l’occasion de découvrir encore de nouvelles belles initiatives dans la vallée et de renforcer les liens entre celles qui se connaissent déjà. Prometteur!

Affiche_Forum_Blacons_A4 Dans le même genre c’était samedi 1er juin l’Assemblée Générale d’Enercoop Rhône-Alpes sur notre territoire, au Campus Biovallée sur l’éco-site d’Eurre. Où l’on a pu apprendre qu’Enercoop a dépassé les 15 000 clients en France. Comme le disait un intervenant, ce chiffre devrait rapidement augmenter car à l’allure où sont programmées les augmentations de tarifs d’EDF pour les années à venir, ceux d’Enercoop ne resteront pas longtemps plus chers mais après il n’y aura plus de place pour tout le monde car le nombre de sociétaires dépend de la capacité de production d’Enercoop!-) Donc si vous voulez faire la nique à EDF dans quelques années en consommant uniquement des énergies renouvelables à un tarif inférieur à celui du nucléaire, comme le fait Ecopower vis-à-vis d’Electrabel en Belgique, c’est dès maintenant qu’il faut souscrire à Enercoop!

Pour revenir au local, j’y ai également appris que les 6 forums citoyens organisés dans la Biovallée ont fait partie des 140 événements organisés partout dans la région Rhône-Alpes, qui a compté à elle seule la moitié des événements dans toute la France! J’ai pu également y prendre des nouvelles de projets d’énergie renouvelable locaux. La petite centrale hydraulique à Luc-en-Diois a ainsi obtenu son autorisation administrative et devrait produire ses premiers kW d’ici quelques mois. Une petite centrale solaire devrait par ailleurs être prochainement installée sur les locaux de la CCVD. En attendant des nouvelles de celle de la Gervanne

Je profite d’ailleurs moi aussi de l’occasion de ce débat national sur l’énergie pour publier trois pages sur ce blog sur ces problématiques climat-énergie : deux sur les sources et secteurs d’utilisation de l’énergie que nous consommons, et une sur nos émissions de gaz à effet de serre. Le tout aux différents paliers de gouvernement pour essayer de garder en tête les ordres de grandeur ; et alors que nous venons d’atteindre les 400 parties par millions de CO2 atmosphérique, un taux au plus haut depuis 2,5 millions d’années!

Mais le plus intéressant de ce forum citoyen et du débat qui était organisé à la fin de l’AG d’Enercoop nous ramène au débat national sur la transition énergétique : partout est fait le constat que nous avons besoin en France d’un changement culturel car, pour reprendre le titre d’un article du Crestois de cette semaine, « Il n’y aura pas de transition énergétique dans une France jacobine et centralisée »! Tout le monde le dit, partout, tout le temps : les français sont prêts à la transition énergétique, mais ce sont les corps intermédiaires, le MEDEF, les syndicats, une partie des collectivités, nos élites, qui bloquent! Et qui n’ont pas fini de faire obstruction si l’on en juge par le comportement du gouvernement, qui continue de faire pression pour exporter le nucléaire partout où il peut comme en Russie ou en Inde au moment même où il est censé remettre en question le dogme! Et qui laisse faire les pressions toujours plus fortes ces derniers temps pour un retour des gaz de schiste… Ce qui en dit beaucoup plus long que tous ses discours sur les résultats à espérer de cet exercice…

GDS PolitisOn retrouve d’ailleurs en partie ce schéma au niveau international, avec la pression énorme des multinationales sur les gouvernements, qui n’ont pour imaginaire que le modèle de développement extractiviste par les énergies fossiles des pays « développés ». J’ai eu la chance d’aller ces derniers mois en Amérique du Nord et en Australie où j’ai pu voir et entendre des témoignages du monde entier sur cette question, et c’est toujours la même histoire. Que ce soit en Afrique du Sud, en Inde, en Indonésie, en Australie, aux Etats-Unis ou au Canada, etc., partout on assiste à une prise de conscience de la société civile qui fait pression sur ses représentants et s’affronte aux multinationales pour sortir (ou ne pas entrer) dans l’ère des énergies fossiles et fissiles et passer directement aux énergies de l’avenir : celle qui ne se consomme pas d’abord, la sobriété et l’efficacité, et les énergies renouvelables ensuite.

Et malgré les difficultés rencontrées, la transition énergétique est en marche avec de plus en plus d’exemples concrets où les énergies renouvelables sont d’ores et déjà moins chères que les énergies sales. Pas dans 5 ou 10 ans, non, maintenant, et ce malgré le fait que les coûts énormes de ces énergies sales ne se reflètent pas aujourd’hui dans leur prix. C’est ainsi le cas de projets solaires aux Etats-Unis qui sont déjà moins chers que le charbon, ou en Australie où l’éolien est déjà moins cher que le gaz et le charbon. Il est déjà également plus intéressant pour les particuliers de s’équiper en panneaux solaires que d’acheter son électricité sur le marché au Danemark, en Allemagne, en Italie ou en Espagne, et ce sera le cas d’ici 2015 au Japon, au Brésil, en Turquie ou en Californie d’ici 2015!

Bref, la révolution énergétique est en marche, mais toute la question est de savoir si les nouveaux projets fossiles et fissiles pourront être repoussés à temps pour nous éviter le pire des changements climatiques, ou une nouvelle catastrophe nucléaire… A l’abordage!!!

 

Publicités

A propos Yann Louvel

Citoyen du monde
Cet article a été publié dans Gaz de schiste, Non classé, Nucléaire, Transition. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s