La révolution des énergies renouvelables est en marche

Ma tribune publiée ce jour dans le Crestois.

J’aimerais revenir sur le rapport de la Cour des Comptes sur la politique de développement des énergies renouvelables, résumé dans le Crestois de la semaine dernière.

Si ses rapports sont souvent intéressants, la Cour des Comptes n’est pas parfaite. J’ai analysé son rapport sur les coûts du nucléaire publié l’an dernier et, malgré cet exercice inédit, celui-ci présente des lacunes importantes. La non prise en compte des coûts de la recherche passée, de la sûreté, de l’assurance, de la gestion des déchets uranifères, et la prise en compte des chiffres les plus conservateurs pour le démantèlement, le centre de stockage des déchets et les provisions financières, révèlent un prix de l’électricité bien supérieur au résultat obtenu de 49,50 euros/MWh. Et bien plus important que celui qui apparaît sur les factures EDF! Tous ces coûts supplémentaires ne disparaîtront pas comme par magie mais se révèleront progressivement à l’avenir, laissant un héritage nucléaire de plus en plus amer… en l’absence d’accident nucléaire majeur!

Pour en revenir aux énergies renouvelables, le rapport de la Cour des Comptes sous-estime une donnée majeure de leur développement : la dynamique de leurs coûts. Comme le résume bien un article du Financial Times paru le mois dernier, la révolution du solaire non subventionné a commencé, et elle pourrait bien modifier radicalement les marchés de l’énergie. Les prix des panneaux solaires ont en effet baissé de 80% ces cinq dernières années, d’après Bloomberg. La pénétration des énergies renouvelables dans un pays comme l’Allemagne a déjà fait fermer plusieurs centrales à gaz et à charbon, plus rentables économiquement. C’est aussi dans ce pays que se développent désormais des projets solaires qui n’ont plus besoin d’aucune subvention. Une dynamique exactement opposée à celle du nucléaire dont les coûts ne cessent d’augmenter, comme le prouve le coût de l’EPR d’ores et déjà moins compétitif que l’éolien terrestre.

Le développement des énergies renouvelables pourrait aussi bénéficier aux pays du Sud, et notamment au 1,2 milliard d’habitants qui sont privés d’électricité. On y voit déjà des projets solaires qui permettent d’éviter l’installation de réseaux électriques terrestres, comme le téléphone portable a permis d’éviter celle des lignes téléphoniques. Acculées à un changement de modèle économique, les multinationales de l’énergie prennent conscience de ces bouleversements à venir et freinent des quatre fers pour empêcher ces évolutions. On l’a vu ici en France avec le comportement du MEDEF lors de la conclusion du débat national sur la transition énergétique.

Une bataille mondiale s’est engagée entre les vieilles énergies fossiles et fissiles centralisées contrôlées par les multinationales, et les énergies renouvelables décentralisées et détenues localement. C’est une des plus excitantes de notre temps. De son issue dépendra une bonne partie de nos conditions de vie futures, y compris ici dans notre vallée.

Yann Louvel

Publicités

A propos Yann Louvel

Citoyen du monde
Cet article a été publié dans Nucléaire, Transition, Tribunes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La révolution des énergies renouvelables est en marche

  1. Simon dit :

    Ici en Languedoc-Roussillon les projets solaires fleurissent de toute part mais la grande majorité sont des projets sur des terres agricoles ou en milieu naturel. Comme écologiste je suis certes pour une alternative au nucléaire mais pas n’importe quoi n’importe comment, donc je me bats localement avec d’autres contre ces projets photovoltaïques qui ont pour motivation l’appat du gain d’agriculteurs désabusés car ils n’arrivent pas à vivre de leurs terres, de riches propriétaires qui font des placements, et de communes déshéritées qui y voient le miracle tant attendu qui apportera « le développement » (hourra). Oui au solaire sur des surfaces déjà artificialisées (qui ne manquent pas), non au solaire sur des espaces agricoles ou naturels. La loi devrait être plus contraignante en ce sens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s