Victoire historique : la Société Générale se retire du projet Alpha Coal!

C’est une grande victoire citoyenne que nous célébrons ce week-end : le retrait de la Société Générale du projet Alpha Coal après plus d’un an de campagne des Amis de la Terre, de Bizi! et d’Attac! La nouvelle est en effet tombée vendredi après-midi, à la veille d’une troisième journée nationale de mobilisation partout en France, sous la forme d’un courriel de Jean-Michel Mépuis, directeur Développement Durable et RSE de la Société Générale :

Je vous prie de noter que dans le contexte du retard du projet Alpha Coal, Société Générale a décidé, en accord avec GVK-Hancock, de suspendre son mandat. La banque n’est donc plus impliquée dans le projet. Vous pouvez relayer ce message dans votre réseau.

Accompagné d’un tweet du compte officiel de la Société Générale deux heures plus tard, et d’une phrase sur leur site Internet :

SG Alpha CoalLes rassemblements prévus partout en France samedi matin ont tout de même été maintenus, mais pour célébrer la nouvelle et fêter la victoire plutôt que les actions « picketing » qui étaient prévues à l’origine. Comme ici à Crest où, à défaut d’utiliser les magnifiques pancartes que nous avions préparées jeudi soir après ma conférence sur « Banques et climat » et sur le projet Alpha Coal, les Amis de la Terre Drôme ont procédé à un lâcher sauvage de kangourous sur le marché, qui n’a pas manqué d’interpeller les passants, suivi d’une dégustation de clairette de Die devant l’agence Société Générale, comme vous pouvez le voir sur ces photos et sur cette page.

dscn4966dscn4922

C’est une grande victoire citoyenne car elle intervient plus d’un an après le début de la mobilisation contre l’implication de la Société Générale dans ce projet, que nous avions apprise fin 2012, avec toute une série d’actions menées depuis aux quatre coins de la France :

alpha1

Et tout cela n’était qu’un début puisque la mobilisation devait aller crescendo encore toute l’année à venir, pour culminer lors de la conférence internationale sur le climat l’an prochain à Paris, avec une marche massive entre 21 agences de la Société Générale à proximité des Champs Elysées le samedi 5 décembre 2015. C’est probablement cette menace, et le fait qu’Alpha Coal commençait à être un sparadrap dérangeant qui assimilait la Société Générale au nouveau gouvernement australien, climato-sceptique, comme dans cet article récent de Libération, et à la destruction de la Grande Barrière de corail, comme dans cet autre article des Echos, qui l’a poussé à jeter l’éponge. En plus du fait que le projet ne tient pas la route économiquement et multiplie les retards depuis deux ans… grâce à la mobilisation des ONG australiennes.

C’est aussi une grande victoire citoyenne de par l’ampleur de la menace. Moi qui ai vu quelques dizaines de « projets controversés » passés depuis plus de 7 ans, je dois avouer que l’ampleur des impacts potentiels d’Alpha Coal reste inégalée à ce jour. Réussir avec le même projet à menacer d’ouvrir l’accès à la deuxième bombe climatique du globe, le bassin de charbon de Galilée en Australie, juste après le charbon en Chine, et à contribuer à détruire au passage la Grande Barrière de corail, un joyau de biodiversité classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, il fallait le faire! Sans parler des impacts sur les populations et l’environnement locaux.

Si le projet est loin d’être définitivement enterré, puisqu’on peut voir resurgir ce type de projet controversé des années voire des décennies après leur abandon, il a clairement du plomb dans l’aile et ses promoteurs indiens et australiens vont avoir un mal de chien à aller chercher d’autres sources de financement pour lancer les travaux…

C’est enfin une grande victoire citoyenne car elle prouve que la mobilisation peut payer, et qu’on peut faire plier de grandes multinationales comme la Société Générale. C’est d’ailleurs la troisième fois que nous célébrons une telle victoire, après son retrait du projet de barrage géant d’Ilisu en Turquie en 2009 et celui du projet de centrale nucléaire de Kaliningrad en Russie plus tôt cette année! Et plus largement, avec l’essor de la campagne international de désinvestissement des énergies fossiles, l’état moribond du marché mondial du charbon et les premières nouvelles de ralentissement de la consommation de charbon de la Chine, le plus gros pollueur au monde, on peut penser plus que jamais que l' »on peut gagner le combat climatique! » comme l’a fêté Bizi! devant l’agence de la Société Générale à Bayonne samedi matin!

Bravo à toutes celles et ceux qui se sont mobilisés pour obtenir cette grande victoire, et que la lutte continue!

Bizi

Publicités

A propos Yann Louvel

Citoyen du monde
Cet article a été publié dans Banques, Les Amis de la Terre, Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s