Citi, Engie et Natixis bougent sur le charbon, ça continue!

J’en parlais il y a un mois et la pression est effectivement croissante sur les acteurs économiques dans l’optique de la COP21 puisque ce sont Citi, Engie (ex-GDF Suez) et Natixis qui ont rejoint le mouvement de début de commencement de mobilisation sur la question du charbon ces derniers jours. En attendant BNP Paribas…

L’occasion de passer en revue les dernières actions des Jeunes Amis de la Terre qui sont déchaînés comme jamais en ce moment et ils ont bien raison, bravo à eux!-) Je mets ci-dessous la vidéo de l’action de début septembre « Nous sommes partis en vacances au Crédit Agricole! » pour son implication dans le projet de centrale à charbon de Plomin C en Croatie. Une action qui n’aura pas été vaine puisque le Crédit Agricole annonçait le 30 septembre dernier l’adoption de nouveaux critères d’exclusion pour les centrales à charbon qui permettent d’exclure… Plomin C! Mais pas grand chose d’autre malheureusement…

Mais la plus belle action à ce jour  je trouve a été la belle chorégraphie « ENGIE, dis moi oui! » réalisée sur le parvis de la Défense début octobre, devant le siège de la multinationale Engie, l’ex-GDF Suez, sur un fond sonore détourné des Rita Mitsuko. Engie est plus connu pour son gaz que pour son charbon et pourtant elle prévoyait de nouveaux polluants de charbon dans le monde, notamment en Afrique du Sud et en Turquie. Et là non plus l’action ne fut pas en vain puisque Ségolène Royal (l’Etat français détient toujours un tiers d’Engie) puis Gérard Mestrallet, son PDG, annonçaient une semaine plus tard l’arrêt du développement de nouveaux projets dans le plus polluant des secteurs fossiles! Une victoire d’étape donc.

On retiendra au passage la phrase de Ségolène Royal, ça commence à rentrer on dirait mais on est encore loin du compte :

Il faut être logique, on ne peut pas déplorer d’un côté les effets catastrophiques du dérèglement climatique et de l’autre continuer à investir dans les énergies fossiles.

Ça bouge aussi aux Etats-Unis où c’est le géant Citi, une des plus grosses banques internationales, qui a rejoint Bank of America en annonçant qu’il réduirait lui aussi l’exposition de son portefeuille de prêts aux entreprises actives dans les mines de charbon dans le monde. Sans donner toutefois plus de détails…

Et pour revenir en France c’est Natixis qui a aussi rejoint le mouvement cette semaine en emboîtant le pas au Crédit Agricole et en allant même plus loin puisque la banque ne financera plus du tout les projets de mines et centrales à charbon dans le monde, ainsi que les entreprises spécialisées dans ces deux secteurs. On commence à se rapprocher de la signature de l’Appel de Paris

Ce qui nous amène pour finir à l’action « Ma banque pollue, je change de banque! » réalisée à Paris il y a quelques jours par les Amis de la Terre et Energie Partagée pour la super campagne « Epargnons le climat!« . Avec une cible de choix : BNP Paribas, sponsor officiel de la COP21 et banque française de loin la plus impliquée dans l’industrie du charbon. Qui n’a donc pas d’autre choix à ce titre que de bouger elle aussi d’ici la COP, comme le lui demandent 53 ONG internationales, si elle veut conserver ne serait-ce qu’une once de crédibilité… A suivre!

Publicités

A propos Yann Louvel

Citoyen du monde
Cet article a été publié dans Banques, Finance, Les Amis de la Terre, Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s