Du plomb dans l’eau à Crest, six mois plus tard : le bêtisier!

Un grand bravo au collectif des Bouffons Anonymes pour leur magnifique clip « A Crest, ça pète les plombs« , qui a réussi à traiter le sujet de façon pour le moins originale!-)

L’occasion de faire un petit bilan, 6 mois après la création de l’autre collectif, « Du plomb dans l’eau de Crest« . Un bilan ou plutôt… un bêtisier! Car qui pouvait s’attendre à autant de péripéties et de surprises sur un dossier qui aurait dû être réglé en trois coups de cuillères à pot? Petite revue de détail.

  • Tout avait pourtant bien commencé dans le calme et la bonne humeur avec la tentative avortée d’Hervé Mariton d’empêcher l’enregistrement du premier conseil municipal où fut abordée cette question (enfin l’an dernier car il y en eu bien d’autres avant en 2003, 2013…). On est défenseur des libertés ou on ne l’est pas!-)
  • A posteriori et vu les changements de pied de la mairie de Crest à ce sujet, on peut comprendre pourquoi il aurait préféré que cette séance ne soit pas immortalisée, comme beaucoup d’autres! Mais dans quelle autre ville de France les citoyennes auraient-elles eu la chance d’apprendre l’origine du mot « plombier » et les bienfaits du plomb pour notre industrie nucléaire? Only in Crest!-) D’ailleurs comme le proposent les bouffons anonymes, on devrait laisser les vieux tuyaux en plomb pour protéger la population plutôt que de lui distribuer des pastilles d’iode, ça ferait faire des économies!-)
  • Qui aurait pu ensuite imaginer un seul instant il y a six mois que le terrorisme international viendrait au secours de la mairie pour justifier son refus de publier la carte des près de 1000 branchements en plomb restants dans la ville? En prétextant la loi d’Etat d’urgence, fallait y penser à celle-là!-) On s’inquiétait à la base surtout des vieux tuyaux dans le vieux centre historique de la ville, mais les résultats de la très utile carte du collectif nous apprennent qu’on trouve des concentrations de plomb dans l’eau élevées et bien supérieures à la norme de 10ug/L un peu partout dans la ville. Mais six mois plus tard, la mairie refuse toujours d’indiquer ne serait-ce que les quartiers concernés, pour ne pas affoler la population!-D A vous donc de deviner où se cachent les 1000 branchements, toujours dans le calme et la bonne humeur!-)
  • Des petites cachotteries qui peuvent se comprendre quand on entend les histoires incroyables des erreurs de plan de la mairie dans ses communications avec ses administrés sur le sujet. Assurer que « tout va bien , madame la marquise », alors que l’alimentation en eau se fait par une autre rue et qu’elle est bien en plomb, il fallait le faire! Il faudrait organiser un jeu concours et voter pour l’histoire la plus à dormir debout, c’est d’actualité!-)
  • Qui aurait pu s’attendre également il y a six mois à ce grand retournement : Hervé Mariton a assuré pendant des mois que seule la mesure du deuxième jet au robinet était importante, après avoir « tirer la chasse d’eau en se réveillant le matin », comme chacun sait désormais. Et un matin de février, soudainement, sans prévenir, il s’est réveillé et s’est dit que quand même, finalement, c’était le 1er jet qui faisait foi : une révolution doctrinale majeure, totale, complète et inconditionnelle. Il y eut donc la découverte de l’Amérique, la chute du mur de Berlin, et… le  jour de la reconnaissance du 1er jet à Crest! Un petit pas pour l’Homo plombicus, mais un pas de géant pour l’Homo maritonus : la mairie de Crest est donc prête à respecter la loi, même quand il s’agit d’une norme européenne « stupide« !-)
  • Il faudrait vraiment faire un montage audio des derniers conseils municipaux qui ont porté sur le sujet et contiennent de vrais perles. On retiendra le désormais célèbre « Madame, sortez!« , mais aussi et surtout le « On ne peut pas faire le bonheur des gens malgré eux »! Il s’agissait d’expliquer pourquoi la mairie changerait les branchements en plomb des habitants qui répondent à son courrier, mais pas ceux de leurs voisines de la même rue qui n’y répondent pas mais ont pourtant les mêmes branchements problématiques… Heureusement, depuis on a appris que celle-ci analyse les réponses puis les résultats d’analyse obtenus et quand plusieurs branchements dans une rue doivent être changés s’ils dépassent la norme, c’est toute la rue qui est mise à jour, avec par ordre de priorisation les dépassements les plus importants, et à condition donc que les demandes d’analyse aient été faites pas trop éloignées dans le temps… Mais c’est pourtant simple on vous dit!-) Et il n’y a pas de quoi s’affoler puisque tous ces branchements ont « vocation, à terme » à être changés. Certains choume choume trop peu réactifs auront donc, eux, vocation à continuer de se faire empoisonner quelques années encore…
  • Qui aurait enfin pu prévoir l’augmentation du prix de l’eau à cause du remplacement des branchements en plomb par manque de subventions, venant de la part de monsieur subventions à la grosse réserve parlementaire? C’est donc le demi-maire Hervé Mariton qui subit en 2016 la fin des subventions des agences de l’eau pour le remplacement des branchements en plomb réclamée en 2010 par… le demi-député Hervé Mariton en personne! Un comble!
  • On finira par un gros mensonge, d’Hervé Mariton toujours qui assurait récemment lors de la consultation publique sur l’agenda 21 que la mairie de Crest avait contacté toutes les assistantes maternelles de la ville,  ce qui s’est révélé encore une fois totalement faux…

Un festival, donc, et une performance à couper le souffle! Qui n’est probablement pas finie…

Tout cela aurait pu rester simplement du registre comique s’il ne s’agissait pas d’un sujet de santé publique, si les résultats collectés par le collectif n’étaient pas aussi nombreux au-dessus de la norme et aussi élevés, et si le rythme annoncé du changement des branchements restants en plomb ne nous garantissait pas d’en avoir encore pendant de nombreuses années à Crest. Et donc la garantie de cas de plombémies! Combien? Le suspens reste entier!

Publicités

A propos Yann Louvel

Citoyen du monde
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Du plomb dans l’eau à Crest, six mois plus tard : le bêtisier!

  1. Mehdinefrance dit :

    N’y-a-t-il pas ici matière à porter l’affaire devant les tribunaux ? je suis effaré de l’ampleur de la négligence, malgré les alertes répétées, sur cette question de santé publique… effaré !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s