Oh qu’il est beau, le nouvel Agenda 21 de la ville de Crest!

Vous avez dû le recevoir dans votre boîte aux lettres pour les Crestois et Crestoises. Jaune pétant, il brille dans le noir! Rempli de magnifiques couleurs et de belles illustrations, on ne peut pas le rater, le nouvel Agenda 21 pour le développement durable de la ville de Crest. Ça c’est pour la forme, mais qu’en est-il du fond? Là, c’est moins rose, enfin moins jaune pétant, plutôt jaune sépia. Comme ça n’arrive que tous les 5 ans, j’ai fait un petit effort pour vous proposer cette analyse critique.

agenda-21

J’étais intervenu à la dernière réunion publique sur le sujet en avril dernier, et au moment de faire un bilan de fin d’année à l’occasion de cette publication, le résultat n’est pas brillant.

J’avais demandé à avoir l’évaluation complète et détaillée des actions du 2ème volet de l’Agenda 21, un brin utile pour élaborer la version suivante, et on m’avait promis qu’elle serait mise en ligne sur le site de la ville de Crest. J’attends toujours… Le détail des actions du tout premier volet de l’Agenda 21 était disponible, mais plus pour le 2ème volet et pas plus pour l’instant pour le 3ème volet. La mairie de Crest aurait-elle des choses à cacher? On peut se poser la question en lisant que deux tiers des actions du 2ème volet ont été réalisées. Lesquelles? Mystère et boule de gomme!

On peut en avoir une petite idée en lisant le document d’évaluation mis en ligne, mais ça reste trop général. On se demande à quoi servent les indicateurs élaborés pour toutes les actions prévues, si on ne peut jamais voir les résultats obtenus… Mais c’est plus simple de ne plus en avoir du tout, comme dans la 3ème et nouvelle version de l’Agenda 21!-)

Trois autres infos dans ce document qui ont dû chagriner notre demi-maire demi-député  Hervé Mariton :

  • Cette évaluation n’aurait pas été tout à fait complète si elle n’avait pas traité d’un des temps forts de l’Agenda 21 dans notre ville ces dernières années : l’installation d’un McDo à Crest! Grâce à ce bond dans la modernité, nos jeunes ne vont plus jusqu’à Loriol pour se taper leurs Big Mac, ils font du sport grâce au McDo Kids Sport et aux multiples bourses à nos clubs sportifs et ils soutiennent l’agroécologie locale, mais il se trouve encore plus d’un tiers de grincheux et même plus d’une moitié des cadres et professions indépendantes qui ne trouvent pas ça pertinent! Les gens n’ont vraiment rien compris au développement durable!

Crest eval 1.jpg

  • Autre grande désillusion : malgré la pub qu’il en a faite dans les médias nationaux, la fréquentation à la préparation civile au mariage est restée assez faible. C’est triste.

Crest eval 2.jpg

  • Dernier sujet de controverse enfin, et pas des moindres : la construction d’un centre aquatique dans la ville, qui déchaine les passions depuis des années, et que plus d’un tiers des répondants à l’enquête téléphonique d’évaluation ont aussi jugé pas pertinente!

crest-eval-3

En ce qui concerne le nouvel Agenda 21, le 3ème volet, c’est la même impression que pour les deux autres volets qui domine : le bordel!  On ne comprend pas très bien le découpage en thèmes, de nombreuses actions pourraient être rassemblées, la formulation de nombreux thèmes et de nombreuses actions reste floue, et sera bien difficile à évaluer objectivement en l’absence de plus de détails. La mairie elle-même se perd dans ce fouillis général : elle a oublié les détails des 128 actions du premier volet de 2006 qui deviennent 88 actions dans le nouvel historique du 3ème volet… c’est-à-dire uniquement les actions réalisées, exit les autres!

crest-historique

Mais ne boudons pas notre plaisir des nombreux grands retours effectués à l’occasion de ce nouvel opus!

  • Dans le thème de l’énergie, j’étais surpris de trouver la nouvelle action de « Réaliser un diagnostic énergétique des bâtiments municipaux », le genre de truc de base qui aurait dû être fait il y a bien longtemps. Je ne croyais pas si bien dire puisqu’elle figurait déjà dans le premier Agenda 21… dans les actions déjà en cours! C’est pas beau ça, une action déjà en cours en 2006 qui devient un beau projet et une action à venir 10 ans plus tard en 2016?
  • crest-1Au sujet de l’eau, le premier volet de l’Agenda 21 indiquait « La Ville s’est engagée dans un programme de remplacement des 1 600 branchements en plomb de la commune avant 2013. », mais le second volet ne faisait plus mention du problème.  10 ans plus tard, avec les nouvelles normes européennes qualifiées de « stupides » par Hervé Mariton désormais en vigueur et un gros scandale avec au moins 3 cas de plombémies récentes dans la ville, fêtons le grand retour du plomb dans l’eau au premier rang des préoccupations de la mairie de Crest!  Cette fois, pas de mention de date de réalisation. On est jamais trop prudent…

crest-2

  • Un autre grand retour : la passerelle! Elle était prévue dans le premier volet en face du cinéma, elle revient dans le troisième volet accolée au pont. Espérons ne pas la retrouver dans le futur quatrième volet…

crest-3

  • Un dernier grand retour surprise, et encore plus vieux… Malgré « la grande réussite du 2ème volet » concernant l’action pour les 15-25 ans, il semblerait que tout n’ait pas encore été fait pour les jeunes, et une des nouvelles actions est « d’aménager un espace de rencontre pour la jeunesse ». Pour « encourager le partage et l’épanouissement social des jeunes », mais aussi et surtout pour « contribuer à la tranquillité publique ». Comme c’est joliment dit! Mais dites donc, un espace pour les jeunes à Crest, ça ne vous rappelle rien? Pour au moins 13 personnes, si : elles proposent de « créer une MJC »… comme la MJC Nini Chaize qu’Hervé Mariton a bouté hors de la ville il y a 13 ans déjà, en 2003, et qui se situe désormais à Aouste!

Crest 4.jpg

Dans les vraies nouveautés, on notera le « programme de plantation d’arbres ». Ce qui me rappelle quelques souvenirs récents et me fait dire qu’avant de planter de nouveaux arbres, il faudrait peut-être déjà mettre en veilleuse le programme d’abattage d’arbres… On notera aussi la participation récente et spontanée à ce programme du collectif Nuit Debout qui, à peine le nouvel Agenda 21 sorti de presse, s’est rué dans les rues de Crest pour y planter quelques arbres. En ces temps où malgré la joie et l’allégresse collective ambiantes, on sent malgré tout poindre le début d’un doute sur la réelle efficacité de notre système démocratique, on s’étonnera que ces jeunes n’aient pas ressenti l’envie profonde de soumettre leur projet aux autorités locales. Il leur suffisait pour cela de glisser leur idée dans la « boîte à idées » consacrée en mairie, ce qui aurait immédiatement alerter  la commission fleurissement du Comité 21, le comité consultatif de l’Agenda 21. Nul doute que le dossier aurait ensuite été validé en réunion plénière dudit Comité. Agrémenté d’un dossier de quelques dizaines de pages et d’un budget solide, il ne restait plus qu’à  tout finaliser avec les services de la mairie et à obtenir la validation finale d’Hervé Mariton, qui aurait certainement accueilli le projet avec bienveillance, pour que le germe devienne réalité! Bref, une formalité. Les bonnes traditions se perdent!

nuit-debout

De façon un peu plus sérieuse, c’est ce dernier élément qui ressort surtout de ce nouvel opus de l’Agenda 21. La concertation, c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale. Et là, manifestement, le pot devait être minuscule parce qu’elle déborde de partout : pas moins de 16 mentions dans le document!

Un beau foutage de gueule quand on connait les pratiques du suzerain local. J’avais narré mon expérience en avril, moi qui avait voulu intégrer le Comité 21  en 2011. Pas de chance, le comité était complet mais on m’avait mis sur une liste d’attente alors que j’avais pu constaté dans les compte-rendus des réunions que de nombreux membres n’y participaient pas… Le Comité 21 a depuis été entièrement renommé en 2014 après les dernières élections municipales, sans que j’en sois informé et sans aucune communication publique, en catimini, donc j’attends toujours… Mais le plus intéressant fût la réponse d’Hervé Mariton sur ce point en avril : il a peur que de dangereux jeunes militants écolos n’investissent cette instance et en prenne le contrôle, pour « kidnapper l’Agenda 21 », sans rire! Il proposait donc un quota de jeunes écolos pour être sûr qu’il y ait autant de chasseurs. Au final, il n’y en a aucun, l’équilibre idéal pour notre sectaire en chef.

On ne sait pas trop ce que fait ce Comité 21 depuis, seulement 2 comptes rendus en ligne de 2015. Sachant qu’une des 8 commissions de travail a pour unique mission la communication… On peut juste constater qu’aucune des 15 organisations qui s’étaient données la peine de poser des questions aux candidats aux dernières municipales à Crest sur les questions environnementales n’en fait partie. Ceci explique sûrement cela puisqu’Hervé Mariton, en bon démocrate n’hésitant pas à défendre la liberté à travers le monde, n’avait pas supporté qu’on ose lui pose des questions chez lui, dans son fief, et s’en était pris  à plusieurs d’entre elles, appelant même certains présidents d’association pour leur demander des comptes! Et mentant effrontément au passage une fois, deux fois, trois fois!

Voilà comment on créé une « dynamique collective sans précédent dans notre ville », comment on « encourage l’action civique », pour « associer l’ensemble des acteurs » et « impliquer l’ensemble des habitants »!affiche15orgas1ermars

Notre demi-maire avait refusé jusqu’au bout de la campagne de répondre aux questions du collectif, mais comme il l’avait affirmé lui-même, son nouvel Agenda 21 le fait à sa place aujourd’hui, et le bilan est bien pauvre:

  • la pollution lumineuse y est traitée, tout comme les déplacements des piétons et cyclistes et l’éducation à l’environnement et… c’est tout!
  • Rien sur le compostage collectif malgré toutes les initiatives dans le domaine ces dernières années et la demande indéniable des habitants ; rien sur les terres agricoles, les jardins partagés, le bio et le local dans les cantines ou les forêts ; rien sur les gaz de schiste ou le nucléaire ; rien non plus sur la promotion de l’économie sociale et solidaire, sur une ressourcerie ou une maison des associations. Et toujours rien sur tous les autres sujets abordés à cette occasion.

On comprend mieux aujourd’hui pourquoi Hervé Mariton avait préféré passer son tour et ne pas répondre aux questions qui lui étaient posées… parce qu’il n’avait pas grand chose d’intéressant à dire sur ces sujets!

Pendant ce temps là, chez nos voisins, la CCVD vient de profiter des services de l’assocation Compost et Territoire et prévoit l’installation de plusieurs sites de compostage collectif en 2017, pour ne prendre que cet exemple.

Et pendant qu’Hervé Mariton calcule ses petits quotas d’écolos et de chasseurs à respecter, à Saillans toutes les commissions municipales sont ouvertes à tous et à toutes, et leurs comptes rendus sont accessibles en ligne. L’un des groupes action-projet qui en est issu porte d’ailleurs sur le compost collectif.

Mais eux, ils n’ont pas la chance d’avoir un super Agenda 21 comme nous!-)

Et tant qu’on peut participer librement aux rendez-vous citoyens crestois pour nettoyer les berges de la drôme, que demande le peuple?

Publicités

A propos Yann Louvel

Citoyen du monde
Cet article a été publié dans Hervé Mariton, Non classé, Ville de Crest. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s