Eau

  • Les ressources en eau potable de la commune

La ville de Crest utilise pour son alimentation en eau potable trois puits fonctionnant en alternance situés en bord de Drôme, en rive droite, sur la commune d’Allex. Ces puits constituent le captage dit « des Pues ». Leur profondeur moyenne atteint environ 9 m. Ils datent de 1965.

L’eau pompée est issue de la nappe alluviale dite « d’accompagnement » de la Drôme, c’est la nappe phréatique en lien avec la rivière. L’eau est de type bicarbonatée calcique.

Le volume annuel produit est d’environ 700 000 m3.

La ville bénéficie d’une deuxième ressource en eau par la possibilité de connexion au réseau Drôme-Gervanne qui distribue de l’eau à partir de l’émergence de Bourne, à Beaufort-sur-Gervanne.

  • Traitement et réseau de distribution

Après pompage, l’eau est traitée au chlore et stockée dans 10 réservoirs. Elle est distribuée à travers plus de 112 kms de canalisations, dont environ 40 kms pour la seule ville de Crest. Le réseau d’alimentation d’eau potable de Crest dessert plus de 10 000 habitants.

La distribution et la fourniture en eau potable est conventionnée entre la ville de Crest et les communes environnantes d’Eurre, Vaunaveys la Rochette, Divajeu et Chabrillan.

En 2008, les usagers de la commune de Crest ont consommé 468 259 m3 d’eau.

  • Qualité de l’eau

La cinquantaine d’analyses réalisées annuellement par le laboratoire de la DDASS atteste d’une très bonne qualité de l’eau. Elle est notamment exempte de nitrates ou de pesticides.

Vous pouvez consulter vous-mêmes les résultats du dernier relevé effectué sur ce site Internet.

Le réseau de distribution de l’eau s’avère lui en revanche problématique à cause de la problématique du plomb dans l’eau. Vous pouvez trouver plus d’informations à ce sujet sur ce site Internet.

  • L’assainissement des eaux usées

87 % des habitations de Crest sont raccordées au réseau d’assainissement collectif. Le traitement des eaux usées s’effectue à la station d’épuration mise en service en 1996 selon le procédé des boues activées avec un traitement aux ultraviolets complémentaire pendant la période estivale et, après contrôles, les eaux épurées sont rejetées dans la Drôme. Les plus de 200 tonnes de boues produites chaque année sont traitées à Perrignier (Haute-Savoie) par MORAND Compostière de Savoie et le compost ainsi obtenu est réutilisé par trois agriculteurs drômois, dans le sud du département, dans la région de Pierrelatte, en dehors du bassin versant de la Drôme. Cette situation est le résultat d’une absence de stockage sur le site et de difficultés à trouver des agriculteurs intéressés par des boues brutes.

La station d’épuration est la propriété de la communauté de communes du Crestois. Quatre communes sont raccordées à celle-ci : Crest, Eurre, Aouste-sur-Sye et Mirabel-et-Blâcons. Des désordres ont été observés sur les quatre bâtiments techniques de la station d’épuration peu après sa mise en service, désordres qui ont entraîné des poursuites judiciaires qui sont remontées jusqu’au Conseil d’Etat qui a statué sur l’affaire en janvier 2011.

La commune de Crest a signé une convention tripartite avec la communauté de communes du Crestois et la SDEI concernant le raccordement du réseau d’assainissement de la ville de Crest recevant le déversement des eaux résiduaires domestiques et industrielles des usagers de Crest à la station d’épuration des effluents de la communauté de communes du Crestois et l’élimination des boues de la station d’épuration générées par ces eaux résiduaires de la commune de Crest.

  • Gestion des fortes intempéries

Crest fait régulièrement l’objet d’inondations lors de fortes intempéries.

Lors des fortes pluies, les déversoirs d’orages permettent d’éviter l’encombrement des conduites d’eaux pluviales en déviant une partie des effluents dans le milieu naturel ou dans un bassin de rétention, sans passer par la station d’épuration, qui peut ne pas traiter l’ensemble des effluents produits. Ainsi, ils empêchent l’entrée d’eau en provenance du milieu naturel dans le réseau. A Crest, le réseau d’assainissement collectif compte 16 déversoirs d’orages.

Voici la liste d’une partie des ouvrages utilisés lors de fortes précipitations :

– un déversoir d’orage quartier Saleine, qui rejette dans le ruisseau « Saleine »,
– un déversoir d’orage rue Jean Jaurès, qui rejette dans la Drôme,
– un déversoir d’orage dans l’enceinte du plateau sportif du lycée Armorin, qui rejette dans un réseau d’eaux pluviales puis dans la Drôme,
– un exutoire rue Porte Ayguière, qui rejette dans la Drôme,
– un exutoire Pont Mistral, qui rejette dans la Drôme,
– un trop plein du poste de refoulement à Crest Sud,
– un déversoir d’orage quartier Mazorel, qui rejette dans la Drôme,
– un déversoir d’orage au Pont en bois, qui rejette dans le réseau d’eaux pluviales puis dans la Drôme.

Publicités

Un commentaire pour Eau

  1. aRNAUD dit :

    Bonjour et merci de ces informations sur la station de Crest!
    Savez vous où elle se situe et s’il est possible de la visiter ?
    Merci!
    Jean-Pierre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s