Infos

L’opinion qu’on se fait des choses dépend beaucoup de la façon dont on s’informe.

En ce qui me concerne, j’aime acheter régulièrement des journaux de toutes tendances, même ceux avec des idées très éloignées des miennes, par volonté d’ouverture d’esprit et pour ne pas rester en vase clos.

Les médias libres et indépendants

Mais trop conscient de la concentration économique des grands médias dans notre pays (et dans le monde!), je préfère le plus souvent m’abonner aux médias libres et indépendants. Je me permets donc de donner quelques exemples de médias que j’aime bien, aux publications que je trouve souvent intéressantes et de bonne qualité. Mais vous pourrez trouver une liste plus longue sur le site de la Coordination Permanente des Médias Libres.

Pour ne pas en rester au seul niveau franco-français, je citerai aussi au niveau international:

Et au niveau local:

Les journalistes d’investigation

En plus des médias libres et indépendants, j’essaie de suivre le travail de mes journalistes préférés : les journalistes d’investigation. Une denrée rare, mais qui existe toujours même dans certains « grands médias », en petite quantité. Voici une petite liste de certains d’entre eux et/ou de leur structure/organisation. Avec une pensée émue à celles et ceux qui meurent, assassinés, simplement pour avoir fait leur travail, partout dans le monde et même dans notre Union Européenne, comme Daphne Caruana Galizia, assassiné à Malte en octobre 2017, ou Jan Kuciak, assassiné en Slovaquie en février 2018 et dont Mediapart a publié la dernière enquête, « à jamais inachevée ».

A noter la création ces dernières années de collectifs internationaux de journalistes d’investigations, qui travaillent notamment sur la question de l’évasion fiscale et sont responsables de la révélation des scandales des Offshore Leaks, Panama Papers et autres Paradise Papers.

Publicités